Trimestres pour la retraite

Tout dépend de votre année de naissance. La dernière réforme a allongé la durée d’assurance pour atteindre 172 trimestres pour les générations nées à compter de 1973. Alors, combien vous faut-il de trimestres pour la retraite ?

La durée d’assurance augmente de 1 trimestre tous les 3 ans à compter de la génération née en 1955. Ainsi, afin de bénéficier du taux plein de 50% de la sécurité sociale, vous devez avoir acquis un certain nombre de trimestres.

Trimestres pour la retraite :
1955/1956/1957 : 166 trimestres
1958/1959/1960 : 167 trimestres
1961/1962/1963 : 168 trimestres
1964/1965/1966 : 169 trimestres
1967/1968/1969 : 170 trimestres
1970/1971/1972 : 171 trimestres
A compter de 1973 : 172 trimestres (soit 43 ans)

Que prend en compte cette durée d’assurance ?
Vous devez comptabiliser comme trimestres pour la retraite à taux plein :
– les trimestres cotisés (trimestres acquis par vos cotisations, donc par vos salaires) ;
– les trimestres dits « assimilés » (chômage, maladie, invalidité, accident du travail, maternité, service militaire) ;
– les trimestres rachetés (rachat de trimestres pour études supérieures ou années incomplètes, activités à l’étranger …) ;
– les trimestres de majoration (maternité/adoption, éducation, congé parental, enfant handicapé, aidant familial d’un adulte handicapé).

Si vous avez été affilié auprès d’un autre régime de base, les trimestres acquis sont comptabilisés dans la durée d’assurance pour l’obtention du taux plein.

Calcul de la retraite sécurité sociale

– Exemple d’une personne née en 1956 ayant tous ses trimestres partant à 62 ans :

SAM (salaire annuel moyen calculé sur les 25 meilleures années) × taux de liquidation (50% si 166 trimestres tous régimes confondus) × 166 T (uniquement dans le régime de la sécurité sociale)/166 T

Exemple : 30 000 × 50% × 166/166 = 15 000 € annuel brut de pension de retraite sécurité sociale

Aussi, si vous n’avez pas le nombre de trimestres requis, une décote sera appliquée sur le taux de liquidation ainsi qu’une proratisation.

– Exemple d’une personne née en 1956 ayant 5 trimestres manquants partant à 62 ans :

SAM (salaire annuel moyen calculé sur les 25 meilleures années) × taux de liquidation (46,87% car 161 trimestres tous régimes confondus au lieu de 166) × 161 T (uniquement dans le régime de la sécurité sociale)/166 T

Exemple : 30 000 × 46,87% × 161/166 = 13 637,48 € annuel brut de pension de retraite sécurité sociale

Attention, si vous subissez une décote sur votre taux de liquidation, vos retraites complémentaires Arrco et éventuellement Agirc (si vous étiez cadre) seront impactées. Celles-ci seront calculées avec un coefficient d’abattement.

Afin d’éviter une décote sur votre taux, vous pouvez partir entre 65 ans et 67 ans selon votre année de naissance. Quelle que soit votre durée d’assurance, le taux plein vous sera accordé automatiquement. Votre retraite peut néanmoins être proratisée si vous ne totalisez pas le nombre de trimestres nécessaire dans le régime de la sécurité sociale.

– Exemple d’une personne née en 1956 ayant 5 trimestres manquants partant à 67 ans :

SAM (salaire annuel moyen calculé sur les 25 meilleures années) × taux de liquidation (50% car 67 ans) × 161 T (uniquement dans le régime de la sécurité sociale)/166 T

Exemple : 30 000 × 50% × 161/166 = 14 548,19 € annuel brut de pension de retraite sécurité sociale

(Source : Assurance Retraite)

Liaison Retraite vous aide et vous conseille dans vos démarches administratives pour la retraite.

Bilan retraite, chômage, conseil retraite, formation retraite … Que vous soyez un particulier ou une entreprise, Liaison Retraite est votre Expert des questions Retraite. Vous avez besoin de conseil ? N’hésitez pas, contactez Liaison Retraite pour plus d’informations.

Laisser un commentaire