Retraite progressive

Retraite progressive : le décret enfin paru !

Retraite progressive
Nous l’attendions avec impatience ! Les conditions d’accès à la retraite progressive ont été revues par un décret du 16 décembre 2014 …

Les nouvelles dispositions sont applicables aux retraites progressives prenant effet à compter du 1er janvier 2015.

Rappel de la notion de retraite progressive : la retraite progressive permet aux salariés de travailler à temps partiel tout en percevant une fraction de leur pension de retraite (retraite de base et retraites complémentaires).

1. Condition d’âge : le salarié doit avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite selon sa génération (62 ans pour les personnes nées en 1955), diminué de 2 ans, sans pouvoir être inférieur à 60 ans.

2. Durée d’assurance : 150 trimestres tous régimes confondus, y compris les régimes spéciaux et les périodes reconnues « équivalentes ».

3. Quotité de travail à temps partiel : entre 40 et 80% d’un temps complet ; soit entre 14 et 28 heures par semaine pour un temps de travail de 35 heures.

4. Calcul de la fraction de retraite à verser : la pension de retraite servie est égale à la différence entre 100% et la quotité de travail à temps partiel.
Exemple : vous travaillez 28 heures par semaine ? Soit 80% d’un temps complet (35 heures). Vous percevrez 20% de vos retraites (100% – 80%).

5. Justificatifs à apporter aux caisses de retraite : contrat de travail à temps partiel, déclaration sur l’honneur et attestation de l’employeur.

Le salarié en retraite progressive continue d’acquérir des droits pour sa retraite grâce à ses cotisations. Au moment où il partira définitivement à la retraite, sa pension sera recalculée en intégrant ces nouveaux droits.

« L’employeur n’est pas tenu d’accorder un temps partiel au salarié qui le demande (sauf accord collectif d’aménagement de fin de carrière le prévoyant). De la même façon, l’employeur ne peut pas imposer à un salarié de passer à temps partiel. L’accord des deux parties (employeur et salarié) est donc nécessaire pour la mise en œuvre de la retraite progressive. » (Source : social-sante.gouv.fr).

Source : Légifrance

Liaison Retraite vous aide et vous conseille dans vos démarches administratives pour la retraite.

Bilan retraite, chômage, conseil retraite, formation retraite … Que vous soyez un particulier ou une entreprise, Liaison Retraite est votre Expert des questions Retraite. Vous avez besoin de conseil ? N’hésitez pas, contactez Liaison Retraite pour plus d’informations.

Retraite progressive : transition entre vie active et retraite !

Retraite progressive - Liaison Retraite

La retraite progressive vous tente, mais vous ne savez pas si vous y avez droit ? Cet article vous permettra, je l’espère, d’y voir un peu plus clair ! …

Mais c’est quoi la retraite progressive ? C’est un dispositif qui vous permet de travailler à temps partiel tout en percevant une partie de vos pensions de retraite (de base et complémentaire). Puisque vous cotisez, vous continuez à accumuler des droits pour votre retraite (trimestres et points) jusqu’à ce que vous partiez définitivement à la retraite.

1. Qui peut en bénéficier ?
Initialement prévu pour le régime de base (des salariés, et MSA), la retraite progressive a été étendue aux régimes complémentaires Arrco et Agirc, mais aussi aux artisans et commerçants.

Attention, les fonctionnaires ne peuvent plus bénéficier de la retraite progressive depuis le 1er janvier 2011.

2. Quelles sont les conditions d’accès ?
Trois conditions à remplir :

– Etre âgé d’au moins 60 ans. Depuis la loi du 20 janvier 2014 garantissant l’avenir et la justice du système de retraites, la condition d’âge est abaissée à l’âge légal moins 2 ans, sans pouvoir être inférieur à 60 ans. Auparavant, l’assuré devait attendre son âge légal (62 ans pour les personnes nées à partir de1955) pour pouvoir bénéficier du dispositif.
– Justifier au minimum de 150 trimestres d’assurance auprès d’un ou de plusieurs régimes de base (régime général, salariés agricoles, exploitants agricoles, artisans et commerçants, professions libérales). Cependant, un décret d’application est attendu dans les prochains mois pour préciser cette durée d’assurance qui risque d’évoluer.
– Exercer une activité à temps partiel. Les conditions de réduction d’activité sont un peu différentes d’un régime à l’autre. Cependant, le principe reste le même : vous percevez une partie de vos pensions de retraite tout en continuant à travailler, mais à temps partiel.

Exemple du régime des salariés :

Part de la retraite payée             Durée du travail à temps partiel par rapport au temps complet
30%                                                                           entre 80% et 60% inclus
50%                                                                           entre 60% (exclu) et 40%
70%                                                                                     moins de 40 %

3. A qui s’adresser ?
Vous devez adresser votre demande à vos caisses de retraite (de base et complémentaires), 4 mois environ avant la date choisie comme point de départ de la retraite progressive, sous la forme d’un imprimé intitulé « demande de retraite progressive ». Vous devez également fournir si vous êtes salarié, une attestation employeur certifiant que vous passez à un temps partiel.

Attention ! L’accord de votre employeur est indispensable pour demander une retraite progressive. Dans le sens inverse, celui-ci ne peut pas vous imposer un temps partiel.

4. N’oubliez pas !
Le versement de la retraite progressive est provisoire ! Il dure aussi longtemps que l’activité à temps partiel est poursuivie. Vous reprenez une activité à temps complet ? Le dispositif est interrompu.
Vous demandez définitivement votre retraite ? Celle-ci sera recalculée avec les nouveaux droits acquis tout au long de votre période de retraite progressive.

Par ailleurs, vous pouvez demander à cotiser sur un temps plein, sous réserve d’un accord signé avec votre employeur.

La retraite progressive est un excellent dispositif qui mérite d’être connu. Il permet aux salariés de lever le pied en fin de carrière, et de passer tout en douceur de la vie active à celle de retraité.

(source : legifrance)

Liaison Retraite vous aide et vous conseille dans vos démarches administratives pour la retraite

bilan retraite, chômage, conseil retraite, formation retraite … Que vous soyez un particulier ou une entreprise, Liaison Retraite est votre Expert des questions Retraite. Vous souhaitez savoir si vous pouvez bénéficier de la retraite progressive ? N’hésitez pas, contactez Liaison Retraite pour plus d’informations.

Petites retraites ? 5 façons d’améliorer ses pensions …

Petites retraites

Vous venez de recevoir votre estimation indicative globale de votre caisse de retraite, et là surprise vous découvrez que vous allez percevoir de toutes petites retraites (base et complémentaires) ! Alors, que faire pour améliorer votre situation ?…

Avant : partir au bon moment !

Çà y est ! Vous avez l’âge pour partir à la retraite. Oui, mais …

– Assurez-vous avant de demander votre retraite que vous avez bien tous vos trimestres. En effet, si vous décidez de liquider vos retraites (base et complémentaires) sans avoir le nombre de trimestres requis, vous subirez une décote sur votre taux de liquidation sécurité sociale ainsi qu’un abattement sur vos points complémentaires. Et cette décote est à vie ! Donc continuez à travailler jusqu’à l’obtention de la totalité de vos trimestres ! Mais si l’idée de travailler davantage vous déplaît, il existe la solution de la retraite progressive. Ce dispositif vous permet de travailler à temps partiel tout en percevant une partie de vos retraites. Renseignez-vous auprès de votre DRH.
Ou …

– Pensez au rachat de trimestres ! Ce dispositif qui permet de racheter jusqu’à 12 trimestres peut être une solution pour atteindre plus rapidement le nombre de trimestres requis pour obtenir une retraite dite « entière » et ainsi éviter une décote. Attention, le coût d’un rachat de trimestres est assez onéreux et est fonction de l’âge et du revenu au moment où on en fait la demande. Faites une estimation avant de vous lancer !

– Vous avez l’âge, vous avez tous vos trimestres pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein ? Et si vous poursuiviez votre activité professionnelle ! Le fait de continuer à travailler au-delà de votre âge légal, vous permet de bénéficier d’une majoration de votre retraite de base, appelée « surcote ». Cette surcote est de 1,25% par trimestre supplémentaire, soit 5% de majoration sur votre retraite pour une année travaillée en plus (10% pour 2 ans, 15% pour 3 ans …) De quoi améliorer les petites retraites !

Après : le cumul emploi-retraite

Vous êtes retraité, mais vous percevez de toutes petites retraites. Pensez au cumul-emploi retraite ! Il est en effet possible pour un retraité de reprendre une activité professionnelle et donc de cumuler ses pensions et nouveau revenu. Le dispositif est applicable sur l’ensemble des régimes. Vous pouvez donc par exemple, reprendre une activité comme salarié ou vous lancer dans la création d’entreprise. Attention toutefois, les conditions d’accès au cumul emploi-retraite se sont durcies. Il faut désormais avoir cessé l’ensemble de ses activités professionnelles dans tous les régimes. Vous devez également justifier d’une durée d’assurance exigée pour le taux plein ou à défaut avoir 65 ans ou 67 ans (âge taux plein). Si les conditions ne sont pas remplies, vous bénéficierez du cumul partiel de vos pensions et de votre salaire. Le cumul partiel est plafonné à la moyenne des 3 derniers salaires perçus ou à 1,60 fois le montant mensuel du Smic.

Et puis, n’oubliez pas d’épargner dès que possible ! L’épargne permet de se constituer un capital ou de percevoir une rente au moment de la retraite. Il existe plusieurs dispositifs tels que l’assurance-vie, le Perp, le Perco ou le plan d’épargne d’entreprise. Contactez votre banque ou votre entreprise pour vous conseiller dans ces produits de placement.

Attention aux documents que vous recevez. Ils ne sont pas tous fiables. Il peut manquer des trimestres, des points complémentaires ou certaines informations comme les majorations de trimestres. Vérifiez votre carrière !

(Gip info retraite)

Liaison Retraite vous aide et vous conseille dans vos démarches administratives pour la retraite

bilan retraite, chômage, conseil retraite, formation retraite … Que vous soyez un particulier ou une entreprise, Liaison Retraite est votre Expert des questions Retraite. Vous souhaitez analyser votre carrière, vérifier qu’il ne vous manque aucun trimestre, aucun point, n’hésitez pas, contactez Liaison Retraite pour plus d’informations.

Retraite anticipée pour carrière longue

Retraite anticipée - Information, conseils avec Liaison Retraite

 

Retraite anticipée en 2013 : 147 208 départ en 2013 ! (suite…)